Alma Yogatherapeute Naturopathe Ramonville 31

Reflexo 04 c

14 octobre 2016

Alma Yogatherapeute Naturopathe Ramonville 31

Reflexo 04 b

14 octobre 2016

Alma Yogatherapeute Naturopathe Ramonville 31

Reflexo 04 a

14 octobre 2016

« Le massage est un acte de guérison lorsque c’est un soin conscient des mains aimantes reliées à la Lumière du cœur. »

Alma Maria Urango

Le Massage d’harmonisation holistique

Le mot « massage » est un terme controversé du fait de la législation française qui fait bien la différence entre :

  • un acte thérapeutique réservé aux masseurs-kinésithérapeutes, fondé sur leur formation médicale et anatomique. Selon cette loi de 1996, devenue obsolète, seulement ces professionnels sont habilités à pratiquer des massages y compris de bien-être.
  • Un acte des techniques manuelles classé sous le terme  «modelage relaxant», ce qui revient à les considérer sans effet thérapeutique reconnu.

La réalité est bien autre…

Dans toutes les anciennes civilisations le massage faisait partie de l’art de la guérison et de l’entretien de l’état de santé, n’étant seulement un répertoire des techniques de rétablissement mécanique du corps.

Dans les anciennes cultures millénaires, «  l’homme usa de ses propres mains comme premier geste thérapeutique avant d’envisager un autre outil ou technique naturelle » (Traité de massage traditionnel chinois, Michel Deydier-Bastide -Docteur en Médecine Orientale – 2004, Éditions DésIris). Des nombreuses expressions artistiques -fresques, statues et gravures- en témoignent de l’utilisation courante des techniques de massage faisant parti des soins de guérison.

Alma Yogatherapeute Naturopathe Ramonville 31

Esculape représenté sur les bas reliefs des temples grecs.

Alma Yogatherapeute Naturopathe Ramonville 31

L’Art médical développé par les médecines Ayurvédique et Traditionnelle Chinoise parvient ainsi à parfaire les techniques de massage dans le but de rétablir des désordres de santé en amont de leurs bienfaits relaxants et bien-être. Ces techniques deviennent, ainsi, partie intégrante de leur science médicale ou des protocoles thérapeutiques de soins holistiques.

Dans toutes les médecines avec une vision et approche holistique de la santé et la maladie (Ayurvéda, MTC et Naturopathie), le massage a un rôle fondamental pour préserver un état de santé en harmonie, dont le corps est étroitement relié à la dimension psycho-émotionnelle et spirituelle de l’individu.

Quoi que la législation puisse nous recommander, c’est une réalité que les bienfaits globaux des techniques de soin manuelles ont des effets guérisseurs, car elles nous apportent un moment précieux de profonde détente qui permet de nous « réinitialiser ».
Autrement dit, ces techniques de soin par les mains permettent d’harmoniser le fonctionnement en étroite interrelation entre le corps physique et le corps psycho-émotionnel-énergétique, et donc, relancent le rétablissement de notre force vitale, fondement de la Santé.

Toute action sur le corps est ressentie par l’esprit.Toute émotion ou état d’âme est somatisée dans le corps.

Le fait d’améliorer la circulation des humeurs (liquides organiques), laquelle réactive les échanges physiologiques, le fait de rétablir la communication entre les corps physique et subtils, grâce à l’effet induit de régulation et d’apaisement du système nerveux, relance l’intelligence de notre énergie vitale apportant ainsi un effet revitalisant global.

Tout soin conscient des mains aimantes reliées à la Lumière du cœur relance, donc, la force vitale d’autoguérison. Si cette force est suffisante, elle mobilisera la propre intelligence de nos systèmes de défense et d’homéostasie ou d’autorégulation, permettant de ne pas basculer vers un état déséquilibré de santé.

Les techniques de soins manuelles ne devraient plus être considérées comme un monopole, mais ouvertes aux aptitudes des professionnels de santé naturelle holistique comme un acte d’hygiène de vie et de prévention santé corps & esprit.

Ces soins n’ont aucun contenu érotique.

S’abstenir toute personne ne respectant pas mon intégrité physique et morale
ni le but bienveillant des soins santé proposés.